Construction du Camp

Le 5 novembre 1914 [1], environ 250 hommes jusque-là détenus à bord du cuirassé « Charles Martel » utilisé comme ponton dans le port de Brest traversent la Rade de Brest en bateau jusqu’à la pointe nord de l’île Longue. La plupart d’entre eux sont des Autrichiens et des Hongrois et seulement quelques Allemands du « Nieuw-Amsterdam » qui se sont portés volontaires pour travailler [2]. Sur l’île Longue, ils sont censés aider à construire un camp d’internement. Personne ne pense que la plupart d’entre eux passeront ici les cinq prochaines années.

Sources

Cet article s’inspire de l’essai de Didier Cadiou, « Un Camp d’Internement sur L’île Longue 1914-1920 », publié en juin 1997 dans la revue « Avel Gornog », et du rapport sur l’état du camp de l’Île-Longue du 24 août 1916 [3] avec ses annexes. En outre, l’élaboration est basée sur les rapports d’inspection, les témoignages des détenus et le journal du camp « Die Insel-Woche ».

Les articles de cette rubrique ont été traduits par le traducteur de DeepL. Les corrections nécessaires ont été apportées par Jacqueline, Bernard et Didier.


| Le camp >


Notes :

[1La date résulte de l’évaluation des formulaires du personnel ; ici, la date d’arrivée sur l’île Longue est enregistrée.

[2Hermann VON BOETTICHER : Erlebnisse aus Freiheit und Gefangenschaft, S. Fischer Verlag Berlin, 1919, P. 93.

[3Etat descriptif des lieux occupés par le camp de l’île Longue avec à l’appui, Brest 24.08.1916